Essai routier Toyota Corolla 2009 usagée à vendre

Communiquez avec nous

Toyota Canada a choisi la date de Noël pour autoriser la publication de nos premières impressions de conduite de la nouvelle Toyota Corolla 2009.

C'est dans l'usine ontarienne de Toyota, située à Cambridge, que sont construites la Corolla et sa cousine la Matrix. Pour la Corolla, ce nouveau millésime marque une date importante dans l'histoire de la marque japonaise en Amérique du Nord. En effet, c'est en 1966, que la Corolla a fait ses débuts de ce côté-ci du Pacifique et plus deux millions de Corolla ont été construites au Canada depuis près de 20 ans, dont un million ont été vendues au pays

La dixième génération de Corolla
Cette 10e génération de Corolla, livrable en versions CE, LE, S et XRS, reçoit une nouvelle carrosserie aux lignes plus bases et plus sportives, assortie de deux nouveaux moteurs 4 cylindres : un 1,8 litre et un 2,4 litres. Les deux moteurs comportent deux arbres à cames en tête (DACT), 16 soupapes et la distribution variable double VVT-i. Le moteur 1,8 litre livrable sur les versions CE, LE et S développe 132 chevaux et 128 livres-pied de couple et il peut être couplé à une boîte manuelle 5 vitesses ou automatique à 4 rapports. Le moteur 2,4 litres produisant 158 chevaux et 162 livres-pied de couple est réservé au modèle XRS et sera jumelé à la boîte manuelle 5 vitesses ou, en option, à une automatique à 5 rapports.

La Corolla 2009 reçoit une direction à crémaillère à assistance électrique, une solution moderne et économique qui se débarrasse de l'encombrant système d'assistance hydraulique à pompe et de ses nombreux tuyaux. Cette solution autorise aussi une économie d'essence, puisque le moteur n'a plus à entraîner la pompe hydraulique. À ce système moderne vient se greffer un volant inclinable et télescopique. Cet équipement rare parmi les compactes, accompagné d'un siège conducteur réglable en hauteur, permet de trouver plus facilement la bonne position de conduite. Un bon point pour Toyota à ce chapitre.

Autre point favorable à la sécurité active : la présence des freins antiblocage (ABS) de série sur toutes les Corolla, doublés de l'assistance au freinage d'urgence. Précisons que l'antidérapage (système de contrôle de la stabilité) fait partie de l'équipement de série de la XRS. Il ne reste plus à Toyota qu'à proposer l'antidérapage en option sur les Corolla de base et la boucle sera bouclée. Notons également au sujet du freinage que seule la XRS reçoit quatre freins à disque, les autres versions devant se contenter des classiques tambours à l'arrière

Habitacle pratique
À l'intérieur, un soin particulier a été apporté au caractère pratique, avec un système audio moderne, prêt pour la radio satellite et les lecteurs MP3/WMA, une prise audio auxiliaire et de nombreux rangements, dont des grandes pochettes dans les contre-portes qui permettent de loger des bouteilles. Au fond de ces pochettes, Toyota a pratiqué un trou de drainage qui permet à un éventuel déversement de liquide de s'écouler à l'extérieur. Simple et ingénieux.

Notons aussi le style agréable du dessin du tableau de bord, avec sa console centrale qui descend gracieusement vers le plancher. C'est net, c'est efficace et c'est plaisant à l'oeil. Les commandes sont placées là où on les attend et le tout se manie facilement et de façon instinctive, sauf peut-être ce bouton de démarrage - la nouvelle mode issue d'un système fort ancien - auquel il faut s'habituer. Nous notons aussi avec satisfaction la présence de deux boîtes à gants.

Essai routier
Le dévoilement de la Corolla 2009 à la presse automobile s'est fait au mois d'octobre sous le sceau du secret. L'essai routier s'est donc limité à quelques tours de piste du circuit attenant à l'usine Toyota, à Cambridge.

Commençons par les versions CE, LE, S animées par le moteur 1,8 litre. Avec la boîte manuelle à 5 vitesses, la Corolla présente des prestations honnêtes. Moteur souple et silencieux, passages des vitesses sans problème, freinage correct. Mais en virage serré, les pneus de 15 pouces qui chaussent la CE de base « piochent » et manifestent leur mécontentement à être malmenés. Comme il fallait s'y attendre, les pneus de 16 pouces qui équipent les LE et S et surtout les 17 pouces de la XRS réagissent mieux en virage et au freinage. À propos de freinage, la présence des disques à l'arrière de la XRS se remarque tant à la pédale que par l'intensité des décélérations. Autre phénomène sans doute lié aux pneumatiques : la sensibilité au vent latéral qui est plus marquée avec les pneus 15 pouces.

En accélération, la XRS à moteur 2,4 litres est évidemment la gagnante, sauf que dans son cas, on sent un effet de couple dans le volant en sortie de virage. Dommage. Quant aux modèles à moteur 1,8 litre, ils seront sans doute plus économiques, notamment en version manuelle, car seul le moteur 2,4 litres peut être assorti de l'automatique 5 vitesses, les autres devant se satisfaire de 4 rapports.

Ces brefs tours de piste nous ont révélé une Corolla fidèle à la tradition Toyota. Des améliorations techniques, un style plus agréable, un intérieur accueillant. Ici, comme toujours, pas de tape-à-l'oeil, pas de grande révolution. Car après tout, il s'agit, une fois de plus, de plaire au plus grand nombre. Parole de Corolla.